Essais scientifiques relatifs à

VarseoSmile Crown plus

Stabilité à ong terme du Scellement, Comportement au Descellement et Fissuration marginale

Objet des essais

L’objectif de cette étude, réalisée dans des conditions proches de la pratique, était de fournir des indications sur

  • la stabilité à long terme du scellement,
  • le comportement au descellement et
  • la tendance à la fissuration marginale

de couronnes en VarseoSmile Crown plus soumises à une charge de mastication.

Matériau et méthode

Les couronnes fabriquées par impression 3D en VarseoSmile Crown plus ont été scellées avec Variolink Esthetic DC* (Sté Ivoclar Vivadent*) sur des dies usinés en Trinia* (Sté Bicon*, module d’élasticité du matériau des dies de 18,8 GPa, correspondant à celui de la dentine naturelle) et fixées par adhésif. Les surfaces intérieures n’ont pas été préalablement sablées.

Ce modèle d’étude, orienté à l’emploi clinique, a été soumis d’une part à une mastication simulée de 1,2 million de cycles de mastication (1,2 Hz) avec une force exercée de 50 N et 10 000 thermocycles (5 °C/55 °C) (correspond à environ 5 ans en bouche) et, d’autre part, à une mastication simulée « en escalier » (exigences nettement accrues par augmentation graduelle de la force appliquée de 50 N, 80 N, puis 120 N), avec chaque fois 400 000 cycles de mastication et 10 000 thermocycles (5 °C/55 °C).

Une fois la simulation terminée, les couronnes scellées ont été arrachées de leur die afin de mesurer la force nécessaire pour cela et d’analyser les dommages en résultant. La fissuration marginale a, en outre, été examinée sous microtomographie (µCT). La validité des résultats a ensuite été contrôlée par la méthode des éléments finis (MEF) assistée par ordinateur.

Résultats

Les valeurs obtenues par cette étude pour toutes les couronnes en VarseoSmile Crown plus de BEGO se situaient à un très haut niveau, ce qui plaide pour une longue durée en bouche.

  • En moyenne, la force d’extraction sans simulation de mastication était de l’ordre de 800 N et, après simulation de mastication, d’environ 1 000 N. Ces valeurs élevées ont été obtenues aussi bien après la simulation de mastication de 50 N qu’après la simulation de mastication « en escalier », ce qui montre bien que les forces d’extraction se situaient à un haut niveau et qu’elles augmentent encore avec le temps de séjour en bouche. Au niveau clinique, de telles forces élevées provoqueraient l’extraction des dents avant que la fixation adhésive ne lâche.
  • Les couronnes examinées ont montré une résistance à la rupture supérieure aux forces masticatoires physiologiques.
  • Aucun descellement n’a été constaté tout au long du test.
  • Aucun décollement des bords des couronnes, aucune lixiviation du composite de scellement sur les fissures marginales n’ont pu être observés. La microtomographie (µCT) a montré que, dans aucun des cas examinés, la fissure marginale n’avait augmenté, la zone de jonction n’avait été endommagée ou la couronne ne s’était déplacée sous l’effet de la charge mécanique.
  • L’analyse MEF a attesté que, pour les couronnes en VarseoSmile Crown plus, la zone marginale des couronnes ne présente pas, et ne laisse pas augurer de tensions importantes au niveau clinique, ni de déformations, Le résultat promet des bords stables et durables.
Bilan

Les études réalisées prouvent que les couronnes en VarseoSmile Crown plus fabriquées par impression 3D n’ont aucune tendance au descellement et ne présentent ni perte d’adhérence ni fissuration marginale lorsqu’elles sont utilisées avec des composites de scellement bi-polymérisants courants (par ex. Variolink Esthetic DC).


Cliché µCT : pas de lixiviation de la colle au niveau du bord de la couronne

Analyse MEF avec visualisation d’une charge de déformation que minime au niveau du bord de la couronne


Source

Les chiffres indiqués plus haut proviennent d’une étude scientifique portant sur le comportement au descellement de VarseoSmile Crown plus, réalisée par :
Pr Dr Jan-Frederik Güth, Josef Schweiger, M.Sc., prothésiste, Dr Kurt-Jürgen Erdelt, Ing. Dipl. ; Polyclinique de prothétique dentaire du CHU de Munich, Allemagne

* Cette appellation est une dénomination commerciale/une marque déposée d’une entreprise qui n’appartient pas au groupe BEGO.